Poster un commentaire

Dialogue des mondes : Victor Brauner et les arts « primitifs »

Brauner-3.jpegBrauner-3-copie-1.jpeg

Une double exposition dont l’objectif était de mettre en regard une vingtaine d’œuvres sur papier datant des années 1950 de Brauner et une trentaine de pièces d’art « primitif » provenant d’Afrique, d’Océanie et d’Amérique du Nord ». Des statues et des masques dont le dénominateur commun est la magie et dont on retrouve l’écho dans le foisonnement créateur de Brauner, une œuvre complexe et énigmatique où le subconscient prend une grande place.

Catalogue publié à l’occasion de l’exposition organisée par les galeries Samy Kinge et Schoffel-Valluet (Paris, octobre-décembre 2010) avec un texte de Didier Semin, un article de Philippe Bourgoin et une préface de Jeanne Brun, conservatrice
 du Musée d’Art Moderne de Saint-Étienne.

Victor Brauner, Sans titre (Bestiaire), gouache, 1963. Victor Brauner, 1948. Photo Sylvie Stauffacher. © Galerie Samy Kinge

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :